À propos

Dounya : étudiante rennaise, amoureuse de voyages et croqueuse d’aventures.

D’un papa français et d’une maman marocaine, c’est en famille que nous avons cultivé notre amour pour les voyages.

Mon enfance a été bercée par les odeurs de tajine marinant doucement sur le kanoun, et la chaleur du thé à la menthe. On peut dire que je suis tombée dans la « marmite des voyages » dès mon plus jeune âge.

Grâce à mes parents j’ai découvert des pays incroyables, et j’ai des souvenirs plein le tête. Si je ferme les yeux je me vois encore dormir à la belle étoile dans le désert de Jordanie, nagez avec des tortues en Malaisie, descendre dans une Pyramide en Egypte, conduire un 4×4 dans les dunes de sable à Oman, faire la sieste dans une mosquée en Syrie… Et tant d’autres choses encore…  

Pour tout ça, je leur dis MERCI. Merci d’avoir fait grandir en moi cette frénésie dévorante pour les voyages. Merci de m’avoir ouverte au monde. Du haut des mes 21 printemps, je suis fière du chemin parcouru avec eux. 

Aujourd’hui, je partage ma vie avec Mr Takoyaki, un beau blond aux yeux bleus. Ce petit surnom nous est venu lors d’un dîner dans un restaurant japonais. Les Takoyaki sont des petites boulettes au poulpe. Charmant hein !

Ensemble nous voulons partir aux quatre coins du monde, et découvrir tout ce que notre monde a à nous apporter. Alors croyez moi, les voyages ne sont pas prêts de s’arrêter !

Egalement ancienne au pair, j’ai troqué biberons, couches-culottes et backpack contre un code civil et un studio de 20m². Et oui, toute expérience, aussi belle soit-elle, connaît un jour une fin. Deux ans après cette aventure inoubliable, je reviens sur mes premiers pas en Australie, lorsque Monday rimait encore avec Holidays !

Ma Bucket list

  • Une excursion en Antarctique
  • Marcher dans le désert de sel en Bolivie
  •  Faire du bénévolat dans un orphelinat

Mon voyage préféré

Dur dur de n’en choisir qu’un… Je dirais l’Australie, pour la beauté et la diversité des paysages.

Mon voyage insolite

La Syrie ! À l’époque où ce merveilleux pays n’était pas en guerre.