Après Ebola, le virus qui crée la panique chez tout le monde est le coronavirus. Vous avez sans doute entendu parler quelque part. Alors peut-on se protéger contre ? Nous ferons le point dans cette rubrique ?

Le coronavirus : comment lutter contre ?

Le coronavirus est un virus qui fait parler de lui dans le monde. La France est le premier pays touché par cette épidémie. Selon les informations, le virus tue plus rapidement les personnes âgées. Mais aussi, ceux déjà atteints d’une maladie.

Pour vous protéger, plusieurs mesures sont à respecter :

  • Veuillez bien vous munir de barrière. D’après les experts, il semblerait que ce soit plus efficace que les ports de masque.
  • Veuillez utiliser des mouchoirs avec un usage unique.
  • N’oubliez pas de vous laver les mains régulièrement avec du gel hydroalcoolique si besoin se faire sentir.
  • Ne toussez pas et n’éternuez pas n’importe comment. Si vous voulez le faire, n’hésitez pas à utiliser un mouchoir.
  • Évitez d’entrer en contact avec des personnes pouvant porter le virus.
  • N’oubliez pas d’aérer l’intérieur de votre maison.

Quand devez-vous porter un masque et quels sont les différents types ?

Selon le ministère des Solidarités et de la Santé, vous êtes autorisé à porter un masque dans la mesure où vous avez contracté. La recommandation est aussi valable pour les autres formes de virus tels que la grippe. Si ces recommandations sont formulées, c’est pour ne pas que vous contaminiez vos proches ou d’autres personnes. Alors pour limiter la propagation du virus si vous êtes atteint, quel masque porter ?

Il en existe deux types :

  • Les masques chirurgicaux : Les masques vendus à cet effet, sont les masques hospitaliers notamment chirurgicaux. Vous pouvez les trouver en pharmacie au lieu de les acheter sur le net. La fiabilité n’y est pas. Retenez que ces masques ont une durée d’utilisation de 3 h maximum et sont à jeter immédiatement après usage.
  • Les masques de protection respiratoire à usage individuel : ces types de masques ne sont pas disponibles en pharmacie. Mais ils sont disponibles et utilisés par les personnels du milieu hospitalier qui sont le plus souvent exposés au risque de contamination du virus.