Pour de multiples raisons, un bon nombre de mamans décide d’arrêter l’allaitement au sein. En revanche, avant de sevrer votre bébé, il faut nécessairement prendre quelques précautions. En effet, il s’agit d’une période délicate, puisqu’elle consiste à changer les habitudes du bébé. Découvrez donc ci-dessous comment bien vous y prendre.

Le sevrage du bébé : qu’est-ce que c’est ?

Le sevrage, c’est arrêter de façon totale ou en partie de donner le sein au nourrisson. Il s’agit en quelque sorte d’un changement d’alimentation. C’est-à-dire donner du lait infantile ou bien même lui proposer d’autres aliments différents du lait. Le lait maternel répond parfaitement aux besoins nutritionnels du nourrisson, c’est d’ailleurs l’alimentation idéale qu’il lui faut. C’est ce qui justifie d’ailleurs le fait que la période de sevrage bouscule un tout petit peu le bébé. .

Les étapes à suivre pour réussir le sevrage du bébé

Pour obtenir un bon résultat, préparer le passage du sein au biberon de votre bout de choux est essentiel. Il faudra donc :

  • S’y prendre de façon progressive : pour que le nourrisson s’habitue au gout du lait, il faut prévoir trois semaines ;
  • Mettre votre propre lait dans le biberon : cela permettra au bébé de se détacher petit à petit du sein au profit de la tétine ;
  • Conservez-les, téter du matin et du soir : à ces moments de la journée le lait maternel est plus abondant ;
  • Ne pas insister si le nourrisson refuse à un moment le biberon : réessayez une autre fois.
  • Préférez le weekend pour le passage au biberon ;
  • Lors du sevrage, changez de place : ne pas rester à l’endroit où vous avez pour habitude de donner le sein ;
  • Au cours du sevrage, multipliez les câlins ;
  • Opter pour une tétine psychologique ;
  • Demander au père de donner également le biberon ;
  • Et enfin, donner au bébé du lait tiède.

En résumé, agir ainsi vous permet d’être certain de faire vivre une très bonne période de transition votre bébé.