La pratique des activités sportives est un excellent moyen pour garder la forme et être toujours en bonne santé. Ainsi, plusieurs femmes ayant pour habitude de s’adonner à des activités sportives lorsqu’elles n’étaient pas enceintes souhaitent continuer leur entraînement une fois enceinte. Celles qui ne le faisaient pas avant la grossesse désirent le faire pour ne pas prendre trop de poids et pour garantir une parfaite santé à leur bébé. Mais faire du sport à cette période, est-ce une bonne idée ? Il y a-t-il des risques ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet article.

Recommandations liées à la pratique d’activités physiques pendant la grossesse

Il est important de mener des activités physiques quand on n’est pas enceinte, c’est de cette même façon qu’il est indispensable de pratiquer des activités physiques pendant la grossesse. Jusqu’à preuve du contraire les connaissances scientifiques actuelles prouvent qu’il n’y a pas de risque à faire des activités physiques. Il y va d’ailleurs dans l’intérêt de la mère et de son bébé. Mais attention, il existe une condition sine qua non pour que la femme enceinte pratique une activité physique : elle ne doit pas avoir une contre-indication à l’exercice qu’elle souhaite faire. Ainsi, pour que la femme profite des avantages de l’activité physique, elle devrait :

  • Pratiquer par semaine au moins 150 minutes d’activité physique moyennement intense : elle doit être capable de parler pendant l’activité pour fournir un effort suffisant afin d’augmenter significativement son rythme cardiaque (vélo, marche rapide…)
  • Bouger de préférence chaque jour ou tout au moins trois fois dans la semaine.
  • Faire une variation des activités (musculaires et cardiovasculaires).

Si vous obtenez auprès de votre médecin ou sage-femme l’autorisation de mener des activités physiques et que vous respectez au moins les 150 minutes d’activité par semaine, vous en tirerez plusieurs avantages. Ça vous aidera à réduire le risque d’intervention médicale pendant l’accouchement, diminuer le risque de gros bébé à la naissance, réduire le risque de souffrir de diabète de grossesse…

Le choix de l’activité physique

Une fois l’autorisation de faire de l’activité reçue, il existe toute une panoplie d’activités sécuritaires idéales pour vous et votre bébé. L’essentiel c’est d’opter pour les activités sécuritaires qui vous plaisent afin d’être en mouvement pendant la grossesse. Si vous choisissez des cours de groupe, veillez prioriser ceux qui sont conçus pour les femmes enceintes, mais essayer aussi de varier les activités.